Nouveautés Enceintes : Sonos One SL, Port, Move

A l’occasion de cette rentrée 2019, Sonos dévoile sa nouvelle gamme de produits. Au menu, une enceinte nomade, une One revisitée et le remplaçant attendu du Sonos Connect. Petit aperçu de ces nouveautés sur le blog Retrofutur.

Sonos Move

Véritable arlésienne, la Sonos Move marque une avancée majeure pour le leader du multi-room. Si les Play:1 et One on fait le bonheur des logis, tant par leurs performances sonores que par leur simplicité d’usage, leur format aurait pu se prêter à un usage nomade.

C’est désormais une réalité avec la Move qui, non content d’intégrer une batterie, offre aussi une connectivité bluetooth. Une révolution quand on sait que tous les modèles précédents s’étaient affranchis de cette option, préférant le wifi pour des raisons techniques et spécifiques à la solution Sonos.

Avec la Move, Sonos entend contenter tout le monde. Tant que du réseau wifi est disponible, l’enceinte fonctionne comme tout autre modèle de la gamme et accède aux mêmes fonctions. Multi-room, streaming, web-radio, contrôle de la lecture depuis un ordinateur/tablette/smartphone.

AirPlay 2, DNLA, Radio-Internet, Spotify, Qobuz, Deezer, Tidal… tous les fournisseurs de services – ou presque – sont disponibles sur Sonos. Seule absence, Google Cast. Mais, c’est un moindre mal, étant donné que la majorité des services sont inclus d’origine. Cerise sur le gâteau, la Sonos Move est compatible avec les assistants vocaux Google Home et Alexa !

Si la Sonos Move gagne du bluetooth, elle perd sa prise ethernet. Un switch à l’arrière de l’enceinte permet de basculer du mode bluetooth au mode wifi d’un simple clic. Efficace, d’autant que l’enceinte se connecte automatiquement au réseau, pour revenir dans votre groupe Sonos.

Au niveau de l’autonomie, la Sonos Move est annoncée pour 10h de lecture sur batterie. Le système de recharge est plutôt ingénieux : un socle discret, relié à une prise murale, qui recharge automatiquement l’enceinte une fois celle-ci posée. Plus classique, il est possible de recharger la Move via son port USB Type-C, compatible charge rapide !

Véritablement conçue pour un usage nomade, la Sonos Move résiste à l’humidité, la poussière et les chocs. Certifié IP56, elle pourra être utilisée sous la pluie, près d’une piscine ou pour un voyage, sans craindre de l’abimer. Seule ombre au tableau, son poids conséquent (3kg) qui limite les déplacements au quotidien.

Dense, la Move se veut 40% plus volumineuse qu’une One. Le woofer gagne en taille, comme l’amplificateur (classe D) qui lui est associé, pour des performances en hausse. Après plusieurs jours de tests au magasin, nous avons été bluffé par la puissance du signal. A part la Vifa Oslo, peu d’enceintes parviendront à rivaliser avec la Move.

D’autant que Sonos en profite pour déployer TruPlay auto : la même calibration sonore qu’auparavant, mais automatique. En fonction de son environnement, la Move adapte sa réponse en fréquences pour palier aux difficultés de la pièce : génial !

Vendue 399€, la Move se place dés maintenant comme une enceinte à observer de très très près. Pour ce faire, rendez vous sur notre site ou retrouvez la dans notre boutique parisienne (et bientôt Lyon).

Sonos One SL

Remplaçante de la Sonos Play:1, la Sonos One SL n’est rien de moins qu’une Sonos One… sans les fonctions d’assistant vocal. Pas de révolution donc, mais une évolution douce pour le point d’entrée dans le monde du multiroom.

Toujours aussi compacte, la Sonos One SL ne mesure que 16cm de haut pour 12cm de large. Le nouveau boitier adopte le même design que la One classique, lisse de bord en bord à son sommet, parée d’une grille de protection sur tout son pourtour et d’une base antidérapante.

A l’intérieur de la Sonos One SL, on retrouve un tweeter et un mid-woofer, tous deux alimentés par deux amplificateurs classe D. Les performances sonores sont identiques à la One classique, c’est à dire excellente compte tenu du gabarit de l’enceinte ! Elles profitent toujours de la technologie TruPlay (iPhone/iPad obligatoire) qui calibrent le rendu sonore en fonction de la pièce. Une option particulièrement efficace et qui ne nécessite que quelques minutes de mise en place.

Comme toutes les enceintes Sonos, la connectique se limite à une unique prise ethernet et une puce wifi. Impossible de se connecter à la One SL autrement que via le réseau local, routeur indispensable et connexion internet plus que conseillée. C’est à la fois la force et la limite du système Sonos, la simplicité et la fiabilité, au prix de la polyvalence.

Si le bluetooth reste aux abonnés absents (sauf pour la Move comme expliqué ci-dessus) la One SL gagne une connexion AirPlay 2. Les possesseurs d’appareils Apple pourront directement diffuser leur musique en streaming, ou contrôler la musique via Siri. Pour les appareils Android, il faudra passer par l’application Sonos hélas.

Toujours aussi simple à installer, il ne faut que quelques minutes pour configurer les One SL via l’application dédiée. S’il est possible de les associer en paire, il reste impossible de d’appairer une One SL et une Play:1, seules les configurations One SL + One SL ou One SL + One sont acceptées.

Idéale en enceinte d’appoint, pour une cuisine ou une salle de bains, ou pour sonoriser un bureau/chambre en paire, la Sonos One SL peut aussi servir d’enceinte surround arrière. Reliée à une Playbar, Playbase ou Beam, et un Sub, elles permettent la création d’un home-cinéma sans-fil particulièrement performant.

Vendue 199€, la Sonos One SL est disponible en blanc ou en noir

Sonos Port

Après le Connect:Amp, remplacé par le Amp, c’est au tour du Connect de tirer sa révérence après plusieurs années de bons et loyaux services. Le Sonos Port se positionne comme le digne remplaçant de ce module de streaming, aussi complet qu’indispensable pour les possesseurs de chaîne hi-fi.

Le Sonos Port est un pont multimédia. Il permet de relier un système hifi classique à un ensemble Sonos, que ce soit en entrée, comme en sortie. Plus compact que le Amp, il s’affranchit de la section amplification pour se concentrer sur le routage des flux. Ou plus simplement : connecter vos sources audio analogiques, à l’éco système Sonos.

Très compact, le Sonos Port mesure 4,1cm de haut pour 13,8cm de côté et seulement 0.47kg. Des dimensions contenues qui permettent une intégration relativement aisée. La connectique n’en reste pas moins complète :

  • Entrée RCA pour relier un lecteur CD / platine vinyle ou n’importe quelle autre source, et la diffuser sur vos enceintes Sonos
  • Sortie RCA pour diffuser les sources dématérialisées sur une chaîne hifi classique
  • Sortie numérique Coaxial/Toslink pour relier le Port à un DAC externe
  • 2x port RJ45 / Ethernet en plus de la puce wifi 802.11 b/g
  • 1x prise 12V trigger pour allumer directement l’amplificateur relié au Port

Comme les Move et One SL, le Port supporte le protocole AirPlay 2, lui permettant de recevoir des flux directement émis depuis les appareils iOS.

S’il ne propose pas de fonction TruPlay comme les autres modèles de la marque, il conserve le réglage de volume indépendant ainsi que le paramétrage des graves et aigus.

Vendu 449€, le Sonos Port est disponible dés maintenant chez Retrofutur.

Découvrir la gamme Sonos chez Retrofutur

Que vous soyez à la recherche d’une enceinte Sonos One ou One SL pour une chambre, d’une Play:5 pour un salon ou d’une Beam pour votre TV, retrouvez toute la gamme Sonos chez Retrofutur. Playbase, Playbar ou Sub, tous les produits sont en test dans notre magasin 55 quai de Valmy, 75010 Paris.

Ce contenu a été publié dans Présent, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.