Focus marque : iFi Audio série iDSD

Cette semaine, focus sur une marque qui a su redynamiser le monde des ampli-DAC : Ifi Audio. A l’occasion de la sortie de son tout dernier DAC nomade, le xDSD, nous vous proposons une petite comparaison des trois modèles phares de la marque : le Nano iDSD Black Label, le Micro iDSD Black Label et le Nano iDSD Lite Edition.

Ampli-DAC nomade, Kézako

Petite piqûre de rappel sur les ampli-DAC, ces appareils de plus en plus communs chez les audiophiles.

Un DAC, par définition, est un convertisseur numérique vers analogique (Digital to Analog Converter). C’est lui qui interprète les 0 et 1 qui constituent les MP3/FLAC/ALAC/WAV pour les transformer en signal électrique, signal qui sera ensuite converti en son audible sur un casque ou des enceintes.

Le Cowon Plenue 2 MKii utilise lui aussi un DAC Burr-Brown.

Si plusieurs marques de DAC existent, les puces sont quasiment toutes produites par quatre grands acteurs : Texas Instrument, Asashi Kasei, Cirrus Logic et Sabre. Chacun de ces constructeurs propose une pléthore de modèles, les meilleures déclinaisons étant réservées aux produits hifi tels que les amplis, DAC/Amplis ou plus récemment les baladeurs audiophiles.

iFi Audio et sa maison mère AMR ont choisi de faire pleinement confiance à Texas Instrument, leader du marché, en équipant tous ses modèles de convertisseurs Burr-Brown. Ces modèles haut de gamme ont équipé les meilleurs lecteurs CD et peuvent aussi être retrouvés dans de nombreux baladeurs audiophiles tels que le Cowon Plenue 2 MKii.

Ifi Audio Nano iDSD LE

Version remaniée du premier Nano iDSD, le Nano iDSD LE conserve tout ce qui a fait le succès du premier modèle : DAC Burr-Brown, batterie intégrée, support des fichiers DSD et PCB maison.

Le iFi audio iDSD Nano LE est un excellent rapport qualité-prix.

Le iDSD Nano LE s’articule ainsi autour de l’excellent Burr-Brown DSD1793, une puce déjà à l’œuvre dans de nombreux DAC haut de gamme, plébiscitée pour sa dynamique et sa signature. Pour l’amplification en tant que telle, Ifi utilise un système DirectDrive propriétaire. Peu d’informations disponibles à ce sujet, si ce n’est que l’impédance de sortie est réduite à moins de 1 ohms pour une puissance annoncée de 150mW @30 ohms de charge.

L’unique point d’entrée se révèle la prise USB 2.0, plein format, profitant d’un excellent chipset XMOS. Fait rare, ce dernier dispose de son propre PCB séparé afin de limiter au maximum les interférences avec le reste du circuit. Cette prise est compatible 16bit/24bit/32bit et peut supporter les flux très haute définition : 384kHz.

Première limitation par rapport au Nano iDSD Nano « classique », le iDSD Nano LE ne gère plus les fichiers DSD512. Un moindre mal, tant ce type de fichier est rare, le DAC restant compatible avec les fichiers DSD64/128/256. Ifi a conservé les deux horloges à Quartz 44.1 et 48khz avec une promesse de zero jitter (marque déposée).

Deuxième différence par rapport au iDSD Nano, le iDSD Nano LE n’offre plus la possibilité de relier un DAC externe via une sortie coaxiale. Cette dernière ayant purement et simplement été supprimée, trop complexe à implémenter pour un usage anodin au final. Le switch de Phase Minimum/Standard tire lui aussi sa révérence. Véritable marque de fabrique, seule la série Black Label en profite désormais, une façon de distinguer les gammes.

En façade, le iDSD Nano LE conserve le combo sortie RCA / prise jack 3.5mm. Si la sortie casque est des plus classique, la sortie RCA est une sortie ligne à niveau fixe, pensée pour relier le DAC à un ampli externe. Dans ce mode, seul le convertisseur intégré est sollicité afin de pouvoir profiter des capacités du Burr-Brown sur une installation déjà existante.

La batterie intégrée ne bouge pas, avec 1000mAh de capacité, elle permet au iDSD Nano LE d’offrir jusqu’à 8h d’autonomie en lecture continue. Pensé pour un usage nomade, le iDSD Nano LE ne pèse que 167g batterie incluse, soit un peu moins qu’un smartphone moderne. Une fois relié à un smartphone via USB, il devient un combo nomade aussi robuste que performant.

A l’écoute, la différence avec le iDSD Nano est quasiment imperceptible, la marque ayant eut le bon goût de ne rien modifier à ce niveau. Pour un prix réduit, on retrouve un excellent DAC nomade, aux performances surprenantes et capable d’alimenter des casques nomades sans effort. L’association avec les Meze 99 classics et Audio-Technica MSR7 ont été les plus probantes durant nos essais, un ensemble à recommander.

Ifi audio iDSD Nano Black Label

Comme une célèbre marque de Whiskey, Ifi a choisi de faire évoluer son iDSD Nano en proposant une version plus mature : le iDSD Nano Black Label.

iFi Audio iDSD nano Black Label

Plus raffiné, ce DAC nomade conserve les grandes lignes du précédent modèle de la marque, en les peaufinant. La coque adopte un style unibody, les façades avant et arrière épousant parfaitement le contour de la coque principale. La finition argent laisse place à un noir élégant, l’anodisation de l’aluminium renforçant l’aspect premium du iDSD Nano Black Label.

Beaucoup plus orienté nomade, le iDSD Nano Black Label remplace la sortie RCA du iDSD Nano pour une seconde sortie casque doté de la fonction IEMatch. Cette sortie, dédiée aux intra-auriculaires ou casques très/trop sensible, dispose d’une impédance de sortie plus élevée. Résultat ? Une distorsion réduite, tout comme le souffle et les buzz. Pour les casques/intras plus traditionnels, la sortie casque « direct » reste à privilégier.

Grosse nouveauté, le iDSD Nano Black Label dispose désormais d’un port USB Mâle plein format. Il n’est donc plus nécessaire d’intercaler un câble supplémentaire entre l’adaptateur OTG/Lightning et le DAC. Idéal pour l’audiophile nomade, qui n’aura plus à jongler entre plusieurs câbles pour relier sa source. En outre, ce port USB intègre la technologie iPurifier, chère  à iFi, s’assurant de retirer les parasites et autres artefacts numériques.

Au niveau du DAC, iFi conserve la même puce Burr-Brown que dans le iDSD Nano : le Burr-Brown DSD 1793. La principale différence venant du circuit d’amplification, plus solide et monter en dual mono. La puissance de sortie monte à 2x285mW, toujours en Direct Drive, la sortie casque 3.5mm pouvant être utilisé en symétrique (TRRS). Cette connectique assez rare nécessitera l’utilisation d’un adaptateur dédié.

Au niveau de la compatibilité, le iDSD Nano Black Label supporte les flux les plus élevés : DSD64/128/256/512, PCM 384kHz/24bit et même le tout nouveau format MQA. La puce XMOS de nouvelle génération gérant nativement les appareils android/iOS, il n’est plus nécessaire d’utiliser une application tierce. Certifié Bit-Perfect, il restituera l’intégralité du spectre audible sans appliquer quelconque upsampling.

Le réglage des filtres a lui aussi été conservé, vous pourrez choisir entre measure et listen. Le premier réglage visant la précision absolue, à l’inverse du second plus tolérant et plus adapté à une écoute hi-fi. Ces réglages restent disponible sur la sortie ligne 3.5mm, une première pour la marque. L’autonomie reste identique au iDSD Nano, entre 6 à 8h en écoute continue.

A l’usage, le iDSD Nano Black Label se révèle plus précis que son illustre prédécesseur. Les transitions sont plus nettes, les voix mieux tenues et la scène sonore a clairement gagné en cohérence. La signature générale reste typique, le DAC mettant l’emphase sur les mediums sans non plus brouiller l’ensemble. A moins d’avoir un intra particulièrement sensible au souffle, on recommandera la sortie direct, beaucoup plus pêchue et agréable au quotidien.

Petit bonus : si vous utilisez Tidal, vous pourrez tester le tout nouveau format MQA. Reliez simplement le iDSD Nano Black Label à votre smartphone et choisissez MQA dans la liste des formats de sortie.

IFi Audio iDSD Micro Black Label

Le iFi Audio iDSD Micro Black Label chapeaute l’ensemble de la gamme nomade de la marque. Plus long, plus massif, entièrement noir, ce DAC transportable plus que nomade offre tout ce qui se fait de mieux chez iFi.

Doté d’un double DAC Burr-Brown DSD1793, ce modèle est le seul à proposer un véritable circuit double mono chez la marque. Associé à un circuit d’amplification entièrement repensé, le iDSD Micro Black Label est capable de développer 4000mW sur sa sortie casque ! Un monstre de puissance, capable d’alimenter n’importe quel casque nomade ou de salon.

Le nouveau chipset XMOS, déjà intégré au iDSD Nano Black Label, assure une compatibilité complète avec tous les types de flux, qu’ils soient PCM/DSD ou même MQA. Comme son petit frère, il est compatible bit-perfect, zero-jitter et dispose même d’une entrée USB plein format pleinement compatible iOS/Android. A l’inverse, si seule la fonction ampli vous intéresse, une prise Line-In 3.5mm se trouve en façade, bypassant totalement le DAC intégré.

Pour aller plus loin, le DAC dispose aussi d’une entrée numérique combo optique/toslink, permettant de relier toutes les sources n’offrant pas de connexion USB. Attention, les prises optique/coaxial sont limités aux flux PCM 192khz/24bit. Mieux encore, cette prise fonctionne dans les deux sens et permettra aux audiophiles d’utiliser le iFi Micro iDSD Black Label en véritable pont numérique USB vers coax/opt et de relier le DAC de leur choix en sortie.

Si le Ifi Micro iDSD Black Label se révèle deux fois plus massif que le iDSD Nano, c’est avant tout pour caler son circuit d’amplification analogique. Grâce aux condensateur OS de dernière génération, l’ampli est capable de faire vibrer aussi bien les casques dynamiques les plus exigeants que les monstrueux casques planar.

La prise casque est directement au format 6.35mm, logique vu le positionnement du iDSD Micro Black Label. La marque inclut bien sûr un adaptateur 6.35mm vers 3.5mm afin de relier des casques nomades ou des intras. Il est aussi possible de connecter un casque en symétrique via cette prise, via un adaptateur 6.35mm->3.5mm TRRS ou même 2.5mm TRRS.

Deux options existent afin de s’adapter aux modèles les plus sensibles :
– IEMatch, qui fait varier l’impédance de sortie sur 3 niveaux normal/high/ultra,
– Power mode, qui fait varier la puissance de sortie sur 3 niveaux eco/normal/turbo
Pour les intras les plus sensibles ou si vous êtes sensibles au bruit résiduel, activez les modes ultra et eco pour obtenir une sortie parfaitement silencieuse.

Grande nouveauté sur le iFi Micro iDSD Black Label, la sortie ligne RCA peut fonctionner aussi bien en sortie fixe que pré-amplifiée. Un simple switch permet de basculer du mode DAC pur au mode DAC/Pré-ampli, le potentiomètre de volume restant alors pleinement utilisable. Une option intéressante pour les possesseurs d’enceintes amplifiées, ces dernières ne disposant pas toujours d’un réglage de volume.

Enfin, sur les tranches latérales, le Micro iDSD Black Label se dote de nombreux réglages annexes. En plus des réglages de puissance, il est possible de choisir trois valeurs pour les filtres numériques DSD/PCM/DXD, chacun d’entre eux influant le rendu final. Le réglage de la polarité ne concernera qu’une très faible proportion d’utilisateurs, mais on ne se plaindra pas de cette débauche d’options. Après tout, c’est ce qui a fait le succès de la marque, avec le son !

Dernière subtilité, le iFi Micro iDSD Black Label dispose de deux ports USB. Si celui situé à l’arrière de l’appareil sert à connecter une source numérique type PC/MAC/iOS/Android, le port situé sur la tranche servira surtout à recharger un smartphone ou un baladeur audiophile.

Au niveau de l’écoute, le iFi Micro iDSD Black Label rivalise sans peine avec un DAC/Ampli de salon haut de gamme. Absolument tous les casques sédentaires ou nomade de notre catalogue ont pu être poussé au dela de leur zone de confort, même les Fostex T40RP et Sennheiser HD800 se sont révélés sous leur meilleur jour.

Si la signature globale ne diffère pas du iFi Nano iDSD Black Label, le rendu général est clairement supérieur. Les aigus sont plus précis, les graves plus profonds et mieux tenus grâce à l’importante réserve de puissance, même avec IEMatch activé.

Pour les plus tatillons, il est possible d’activer les modes XBass et 3D Matrix Plus, le premier mode renforçant les bas médiums tandis que le second élargit la scène sonore grâce à un DSP propriétaire. Très effiaces, ces options sont plus que de simples gadgets, sur un intra le mode 3D Matrix permettant de retrouver une scène sonore bien plus agréable.

Le mot de la fin

Si la gamme iFi est désormais pléthorique, nous avons préféré réaliser une sélection plus restreinte de DAC. Si il existe évidemment des différences d’usage et d’écoute entre les trois amplis iFi de la gamme iDSD, aucun ne démérite vraiment. Notre coup de coeur se portant plus sur la marque en elle même, que pour un modèle précis.

Tous ces modèles sont bien sûr disponibles au magasin, afin que vous puissiez les tester et les écouter avec votre système, ou les nôtres. Pour plus d’informations, contactez nous directement via le site retrofutur.fr ou rendez-vous directement en magasin pour rencontrer un expert.

www.retrofutur.fr

Ce contenu a été publié dans Présent, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.